Dénominations

Nom néerlandais : Zilverlinde
Nom anglais : Silver Lime (UK), Silver Linden (US)
Nom allemand : Silber-Linde

Genre

Tilia

Informations générales

Fréquence dans cet inventaire : 141
Cette espèce est la 7e plus répandue à l’inventaire.
Consulter le classement des fréquences d’espèces :
XLSX (Excel 2007) - XLS (Excel 1997-2003)

Origine

L'aire de répartition naturelle du tilleul argenté comprend la Grèce, la Roumanie, la Turquie mais également la Bulgarie et la Hongrie d'où il aurait été introduit en Angleterre en 1767. Il a été ensuite introduit au jardin des Plantes à Paris vers 1794. Cette espèce est également appelée tilleul de Hongrie.

Description

Le tilleul argenté est une essence caducifoliée de première grandeur pouvant atteindre 30m de hauteur. Le port de l’arbre se présente en forme de large dôme élevé constitué de branches ascendantes et arquées, parfois retombantes vers l’extérieur.

 

Sa couronne présente un aspect argenté remarquable en raison de la présence d’un duvet de poils blancs cotonneux sur la face inférieure des feuilles. L’effet est encore plus spectaculaire par temps ensoleillé.

 

Les feuilles sont alternes, simples, pétiolées, asymétriques, ovales-orbiculaires de 5 à 10 cm de long, brusquement acuminées, cordées ou presque tronquées, fortement ou doublement serrées (~dentées), parfois lobulées, vertes foncées et glabres sur la face supérieure, revêtues d’un duvet de poils blancs cotonneux très dense (tomentum blanc) sur la face inférieure. La longueur du pétiole est inférieure ou égale à la moitié de la longueur du limbe, ce qui le distingue de Tilia petiolaris.

 

Les jeunes rameaux sont blanchâtres et tomenteux et les bourgeons sont ovoïdes, pubescents, verts et bruns.

 

La floraison à la fin du mois de juillet produit des fleurs blanchâtres, très odorantes et nectarifères groupées par 6 à 10 en inflorescences en cymes pendantes à long pédoncule. Chaque pédoncule porte à sa base une seule bractée oblongue, jaune blanchâtre, membraneuse, plus ou moins elliptique, qui reste en place jusqu’à l’hiver.

 

Les fruits sont des nucules (akène) ovoïdes et pubescentes, à section presque pentagonale et à côtes peu saillantes.

Taille

Malgré une forte capacité de compartimentation et même si, d’un point de vue purement physiologique, le tilleul argenté supporte de fortes tailles (capacité de régénération), les plaies de grandes dimensions (diamètre > 10 cm) engendrées évoluent systématiquement en cavités. Étant donné la vigueur du genre, une quantité importante de rejets verticaux apparaissent en périphérie des coupes, au niveau du cambium. Même s’ils ont été sélectionnés, lorsque leur diamètre grossit et que leur masse augmente, ces rejets sont faiblement ancrés sur la périphérie des plaies dont le bois est en cours de dégradation par des champignons lignivores. Le risque de chute de branches s’en trouve considérablement accru. C’est pourquoi, il est fortement conseillé de n’intervenir que selon les principes de taille douce.

Utilisations

Le tilleul argenté est majoritairement planté en ornement et en alignement pour la coloration argentée de son feuillage et son port majestueux. Il n’est jamais utilisé pour les formes architecturées pour lesquelles on préfèrera le tilleul à petites feuilles (Tilia cordata), le tilleul à grandes feuilles (Tilia platyphyllos) ou éventuellement le tilleul commun (Tilia x europaea).

C’est une essence mellifère à floraison tardive. A ce titre, les apiculteurs ont la possibilité d’échelonner la floraison pendant deux mois en sélectionnant plusieurs espèces : le tilleul à petites feuilles, le tilleul à grandes feuilles et le tilleul argenté.

Contrairement à une idée reçue et largement répandue, les fleurs du tilleul argenté ne présentent aucune toxicité, ni effet narcotique pour les hyménoptères comme les abeilles ou les bourdons. Par contre, il semblerait que dans certaines conditions, qui pourraient être un butinage trop intense ou même un déficit hydrique, le nectar produit par les fleurs n’est plus assez abondant, voir nourrissant pour les hyménoptères qui sont encore fortement attirés par l’odeur dégagée par les fleurs, même dans ces conditions. Les butineurs tomberaient d’inanition suite à l’épuisement qu’ils accuseraient pendant cette maigre récolte.

Le tilleul argenté est également utilisé pour la préparation d’infusions calmantes tout comme le tilleul à petites feuilles ou le tilleul à grandes feuilles. A cette fin, toute l’inflorescence est utilisée : les fleurs et la bractée de chaque inflorescence.

Le tilleul argenté n’est jamais exploité pour son bois.

Caractéristiques

Vitesse de croissance : moyenne
Longévité théorique : > 800 ans
Exigence en luminosité (adulte) : héliophile tolérant
Affinités avec type de sol : Sable ou limon profond et frais
Ne résiste pas à la pollution.
Résistance au tassement du sol : Préfère les sols frais et perméables, argilo-siliceux
Type d’enracinement : pivotant
Profondeur d’enracinement : moyenne

Dimensions

Circonférence maximale dans cet inventaire : 470 cm
Circonférence maximale recensée en Belgique : 675
Circonférence minimale théorique pour la mise à l’inventaire* : 233 cm
Circonférence minimale théorique pour qualifier un arbre de remarquable* : 349 cm
Hauteur maximale dans cet inventaire : 36 m
Hauteur théorique atteignable : 30 m

* Ces critères sont pondérés de la manière définie dans la méthodologie.

Export excel des arbres de cette espèce